Un palais d’épines et de roses, tome 1 – Sarah J. Maas

Couverture Un palais d'épines et de roses, tome 1

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


Mon avis :

C’est avec une certaine discrétion que la nouvelle série de Sarah J Maas est sortie en France. Pour ma part, je l’attendais avec impatience, ayant eu de très bons échos de cette réécriture du conte de La Belle et la Bête. Je l’ai donc commencée un soir… pour l’engloutir en quelques heures à peine.

Un palais d’épines et de roses fait parti de ce genre de livres auxquels on ne cesse de penser tant que la lecture n’est pas finie. Et même une fois la dernière page tournée. Sincèrement, cela faisait longtemps que je n’avais pas éprouvé une telle frénésie livresque durant un livre, à en dévorer le moindre mot, la moindre page, la moindre action. Vous savez, cette envie de découvrir l’histoire, d’en profiter au maximum tout en redoutant de voir la fin arriver car on sait d’avance que l’on en ressortira pas indemne… C’est ce que j’ai ressenti durant toute ma lecture.

Car ce livre est une merveille. Magnifiquement magique. Sarah J. Maas m’a transportée dès les premières pages pour ne plus jamais me relâcher. Et j’en veux encore. Car, malgré tout ce fantastique univers qu’elle met en place, malgré la richesse des détails, malgré la beauté et la magnificence de l’histoire, j’avais ce sentiment de ne jamais en avoir assez.

Sarah J. Maas a vraiment frappé fort avec cette réécriture. On y retrouve tout l’aspect enchanteur du conte originel. Mais, surtout, elle y met en place une mythologie qui lui est propre et qui rend cette atmosphère si unique, à la fois connue et étrangère. La féérie qui entoure le monde de Prythian est vraiment enchanteresse. Cruelle, mais magnifique. On découvre ce monde en même temps que Feyre, on se pose les mêmes questions, et c’est un vrai régal de se laisser porter par la plume de l’auteur et de découvrir là où elle nous embarque.

Gros coup de cœur également pour les personnages, humains comme immortels, gentils comme méchants. Feyre est vraiment attachante, forte, indépendante et combattante. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, et ne recule devant rien face à ses certitudes. Quant aux immortels, Tamlin, Lucien et les autres… Tous cachent des blessures plus ou moins profondes, des passifs qui influencent inconditionnellement les personnes qu’ils sont devenus. Je suis complètement tombée sous leur charme, alors qu’en général, les faes ne sont pas vraiment ma tasse de thé..

Concernant l’histoire, après une première partie classique, mettant en place l’univers fantastique de la série et présentant la malédiction qui pèse sur ces êtres immortels, on découvre une seconde partie menée tambour battant, pleine de cruauté et de jeux de pouvoir. Aussi belle que sombre, c’est cette partie qui permet à ce premier tome de se démarquer complétement. Des révélations nous sont faites, on découvre une richesse et un univers bien plus grands et plus sombres que ce que l’on avait imaginé d’un premier abord. Cela relance complètement l’intrigue et je n’ai qu’une hâte : découvrir la suite de cette histoire !

Pour conclure : dès les premières pages, Sarah J. Maas m’a capturée pour ne me libérer que quelques cinq cent pages plus loin. Je me suis régalée, et cela faisait longtemps qu’un univers de fantasy ne m’avait pas autant séduite. La présentation de ce monde est magique, l’histoire magnifique, et les personnages parfaits dans leurs faiblesses. Je suis complètement sous le charme de cette série, des heures après j’y songe encore, et je sais que je vais trépigner d’impatience jusqu’à la sortie du second tome. Vivement !


Parution :  09 février 2017
Éditions : De la Martinière
Nombre de pages: 528
Prix : 18.90 €

coup_de_coeur_best_of1

Advertisements

21 réflexions sur “Un palais d’épines et de roses, tome 1 – Sarah J. Maas

  1. Je suis plongée dedans actuellement sauf que je le lis en VO et je n’ai jamais lu un livre VO aussi vite. Je suis totalement captivée et je n’en suis qu’à la moitié… Je sens déjà le coup de foudre pointer le bout de son nez et je suis quasiment à me commander le tome 2 avant même d’avoir fini celui-ci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s