Histoire d’une mère – Amanda Prowse

Couverture Histoire d'une mère

Jess n’a que 23 ans quand elle épouse Matt. Un an plus tard, elle est enceinte et folle de joie. Son entourage se réjouit à l’approche de l’heureux événement. Mais quand arrive le jour tant attendu, Jess n’éprouve rien pour sa fille. Pas même de l’affection. Seule face à cette terrible découverte, elle redoute de commettre un geste irréparable.


Mon avis :

A l’occasion du Prix des lectrices 2017, j’ai eu la possibilité de découvrir ce titre qui fait partie de la sélection. Un livre qui m’avait énormément intriguée lors de sa sortie mais que je n’avais jamais osé lire, ayant un peu peur de ce que j’allais y découvrir. J’ai donc saisi cette occasion pour enfin me faire ma propre idée sur cette histoire.

Il faut dire que la thématique de la dépression post-natale, quand on est une jeune maman, peut faire peur. En effet, il est question de ce fameux « amour maternel » dont on nous abreuve dès qu’on est enceinte, sans forcément nous en donner le mode d’emploi. Une notion loin d’être rassurante tandis que l’on se pose mille et une questions sur nos capacités à être une bonne mère le jour J. Alors, quand on se retrouve dans cette situation, il est bien difficile d’en prendre conscience, et on peut facilement tomber dans un cycle infernal où la solitude et la dépression prennent le dessus.

Dans Histoire d’une mère, on fait la connaissance de Jess qui a tout pour être heureuse. Amoureuse de son mari, enceinte de leur premier enfant : tout lui sourit et le futur s’annonce des plus enchanteurs. L’auteur prend le temps de nous présenter ce couple, plus amoureux que jamais, et qui parait tout simplement parfait. Une étape importante pour saisir le contraste de la situation actuelle. Car, après son accouchement, la vie de Jess a basculé. Et c’est à travers des passages son journal intime, à chaque fin de chapitre, que l’on découvre le détachement de cette mère envers son enfant alors que rien, auparavant, ne le laissait présager.

La dépression post-natale est un sujet encore trop tabou dans la littérature, alors qu’elle concerne un pourcentage non négligeable de femmes de toutes catégories sociales. Mais, ce que j’ai aimé avec l’histoire d’Amanda Prowse, c’est qu’elle n’essaie pas d’expliquer cette maladie. Elle cherche juste à nous faire comprendre, par des mots d’une justesse affolante, ce que vive ces mères qui ne ressentent pas cet amour maternel dont on leur avait tant parlé.

Et le personnage de Jess met parfaitement en lumière cet aspect. Grâce à ses pensées couchées sur papier dans son journal, on découvre la détresse de cette femme qui ne ressemble plus à celle qu’elle était « avant ». Une souffrance difficile à vivre pour Jess, mais aussi pour son entourage qui ne sait pas comment réagir pour la sortir de son apathie.

Bien que pure fiction, Histoire d’une mère est le récit tristement magnifique sur une maladie que l’on tait bien trop souvent. Le combat de Jess contre elle-même est parfaitement retranscrit par Amanda Prowse, les émotions sont très fortes, bouleversantes de sincérité, et m’ont touchée droit au coeur à plus d’une reprise. J’ai fini cette histoire en larmes, bouleversée par la plume de l’auteur, mais aussi par cette maladie qui m’a effleurée par certains moments dans ma vie de maman. Un écho puissant pour une histoire toute aussi puissante, un magnifique coup de coeur…


Parution :  23 septembre 2016
Éditions : Milady
Nombre de pages: 384
Prix : 18.20 €
pcc
Advertisements

9 réflexions sur “Histoire d’une mère – Amanda Prowse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s